Aider

Reconnaître les signes

La plupart des personnes qui se suicident ont envoyé des messages de détresse et de souffrance à leur entourage, et ont manifesté leur intention d’en finir. Il est donc crucial de reconnaître les indices et les comportements suicidaires et, en cas de doute, le mot d’ordre est d’agir et de valider sa perception.

Bien qu’on propose des catégories de signes, les changements de comportements et votre inquiétude sont des indicateurs qu’il faut aller vérifier ce qui se passe.

Les indices sont regroupés en 5 catégories :

Messages verbaux directs et indirects

La personne parle de son intention de se tuer clairement ou avec ambiguïté, de mort, d’écœurement et d’essoufflement :

« Je veux me suicider »
« Je vais me tuer »
« Je veux mourir »
« Je ne m’en sortirai jamais »
« Vous seriez bien mieux sans moi »
« Bientôt, vous aurez la paix »
« J’ai fait mon testament »

Indices comportementaux

  • changement radical ou progressif sur le plan des attitudes et des comportements ;
  • don d’objets significatifs ;
  • retrait et isolement ;
  • mise en ordre de ses affaires : lettres, règlement de conflits et testament ;
  • changements dans les habitudes alimentaires et de sommeil ;
  • changements au plan de l’hygiène personnelle ;
  • comportements dangereux ;
  • intérêt soudain pour les armes à feu, le suicide, les choses morbides, la réincarnation ou les cimetières ;

Attention aux signes trompeurs : une soudaine amélioration de l’humeur peut non pas vouloir dire que la personne va mieux, mais plutôt qu’elle a planifié son geste et qu’elle se sent « apaisée » d’avoir pris la décision de passer à l’acte. Selon sa perception, elle va bientôt arrêter de souffrir ou de faire souffrir les autres…

Indices émotionnels

  • désintérêt, perte de désir ;
  • pleurs, tristesse, apathie et découragement ;
  • brusques changements d’humeur ;
  • agressivité ;
  • émotions contradictoires et changeantes : rires suivis de pleurs ou de colère ;
  • anxiété accrue ;
  • absence d’émotions.

Indices cognitifs

  • difficulté de concentration ;
  • incohérence et confusion dans le langage ;
  • absence de motivation ;
  • pertes de mémoire ;
  • indécision.

Symptômes de dépression

Il y a dépression si, depuis plus de deux semaines, il y a présence d’au moins cinq des symptômes suivants et qu’ils représentent un changement important par rapport au fonctionnement habituel :

  • humeur dépressive ;
  • diminution de l’intérêt et du plaisir ;
  • perte ou gain de poids ;
  • insomnie ou hypersomnie ;
  • fatigue, perte d’énergie ;
  • agitation ou lenteur ;
  • sentiment de dévalorisation ou de culpabilité ;
  • difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions ;
  • pensées sur la mort ou le fait de mourir.

Programme accrédité de formation Intervenir en situation de crise suicidaire, Association Québécoise de prévention du suicide. 2003.

L’Association québécoise de prévention du suicide réunit les organisations et les citoyens qui souhaitent voir diminuer significativement le nombre de décès par suicide au Québec.

Coordonnées :
1135, Grande Allée Ouest – bureau 230
Québec (Québec) G1S 1E7

Liens rapides

Diffusez le message

Commandez du matériel de sensibilisation à diffuser dans votre milieu. Commandez en ligne >>

Suivez-nous sur :

Gardez contact




Soutien financier de : Desjardins Sécurité financière

Réalisation : iXmédia et Zengo