Les nouvelles

« Revenir à l'archive des nouvelles

30 janvier 2014

3 suicides et 76 tentatives par jour au Québec

Connaître le portrait d’une problématique aussi importante que le suicide est essentiel pour orienter les actions de prévention. Chaque année, l’Institut national de Santé publique du Québec compile les dernières données concernant le suicide au Québec et les rend publiques à l’aube de la Semaine de prévention du suicide.

À partir des fichiers des coroners pour les années les plus récentes (2011 et 2012) et du fichier des décès de ministère de la Santé et des Services sociaux pour les années précédentes (2010 et avant), les épidémiologues calculent les nombres et les taux de suicide, les comparent dans le temps et les déclinent par sexe, par tranche d’âge, par région.

Que révèlent les données les plus récentes? On a déploré 1105 suicides en 2011, selon les données provisoires. Ce chiffre pourrait être réévalué à la hausse l’an prochain, lorsque toutes les enquêtes de coroners en cours seront achevées. Lorsqu’on observe la tendance, on constate qu’après la baisse constatée au début des années 2000, le nombre de suicides stagne autour de 1100 par an depuis 2007, ce qui équivaut à une moyenne de 3 suicides par jour.

Les taux de suicides représentent le nombre de suicides par tranche de 100 000 personnes. Ils permettent de comparer des groupes de différente importance ou d’observer une évolution dans le temps.  Le taux de suicide était de 13,7 pour 100 000 personnes en 2011. Il laisse présager que la baisse du taux amorcée depuis le sommet atteint en 1999 (avec un taux atteignant alors 22,2 pour 100 000) s’est poursuivie en 2011. Si le taux diminue alors que le nombre de suicides reste stable, c’est parce que la population québécoise dans son ensemble augmente.

Le suicide est responsable de 1,9% de l’ensemble de tous les décès (3% chez les hommes et 0,5% chez les femmes). En d’autres termes, un décès sur 50 est un suicide. Ce chiffre est beaucoup plus élevé dans les tranches d’âge les plus jeunes où la mortalité est moins importante.

Les hommes représentent plus de trois quarts des suicides (852 hommes et 253 femmes en 2011). Le risque de suicide est 3,4 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Chez les personnes de plus de 65 ans, 4 suicides sur 5 sont réalisés par des hommes.

Le taux de suicide atteint son maximum vers la cinquantaine et diminue par la suite. Ce sont les hommes de 35 à 49 ans qui connaissent le plus haut taux de suicide (30,6 pour 100 000 en 2011), suivis par ceux de 50 à 64 ans (taux de 30,1 pour 100 000 en 2011).

Parmi les femmes, celles de 50 à 64 ans sont les plus touchées (taux de 10,4 pour 100 000 en 2011).

Les adolescents de 15 à 19 ans et les aînés de 65 ans et plus sont les groupes les moins touchés (taux des adolescents en 2010 : 8,8 ; taux des aînés en 2010 : 11,3). C’est parmi les jeunes que la baisse du début des années 2000 a été la plus importante.

Les taux de suicide connaissent des variations importantes d’une région à l’autre. Quatre régions affichent un taux significativement supérieur aux autres régions : la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue, la Mauricie et Centre-du-Québec et Chaudière-Appalaches. Laval, Montréal et la Montérégie présentent un taux plus bas que l’ensemble des autres régions.

Source : Légaré, G., Gagné, M., St-Laurent D., Perron, P.-A., (2014). La mortalité par suicide au Québec: 1981 à 2011. Mise à jour 2014. Institut national de santé publique du Québec, 20 pages.

Le problème du suicide ne se résume pas aux décès qu’il provoque. Les tentatives de suicide sont des événements graves pour les personnes vulnérables, pour leurs proches et pour l’ensemble de la société et font partie des facteurs de risque de décès par suicide les plus importants. Les données compilées à partir de l’Enquête québécoise sur la santé des populations de 2008 indiquent qu’on estime à 0,5 % la proportion de Québécois ayant fait une tentative de suicide au cours des 12 derniers mois, soit 5 personnes sur 1000. Cela représente environ 28 000 personnes par an. En d’autres termes, en moyenne, 76 personnes font une tentative de suicide chaque jour et l’on peut considérer qu’il y a environ 25 tentatives de suicide par suicide complété.

Source : Fortin D., Ruel S., (2012). Idées suicidaires et tentatives de suicide au Québec. Ministère de la santé et des services sociaux, 14 pages.

Documentation complémentaire

statistiquesINSPQ_1981-2011_miseajour2014



L’Association québécoise de prévention du suicide réunit les organisations et les citoyens qui souhaitent voir diminuer significativement le nombre de décès par suicide au Québec.

Coordonnées :
1135, Grande Allée Ouest – bureau 230
Québec (Québec) G1S 1E7

Liens rapides

Diffusez le message

Commandez du matériel de sensibilisation à diffuser dans votre milieu. Commandez en ligne >>

Suivez-nous sur :

Gardez contact




Soutien financier de : Desjardins Sécurité financière

Réalisation : iXmédia et Zengo