Semaine nationale de prévention du suicide. Du 5 au 11 février 2012

Semaine nationale de prévention du suicide

« Revenir aux nouvelles

28 janvier 2016

1 101 suicides en 2013 : publication des plus récentes statistiques de décès par suicide

À l’occasion de la 26e Semaine nationale de prévention du suicide, l’Institut national de Santé publique du Québec a dressé un portrait général de la situation du suicide au Québec et présenté les données les plus récentes à ce sujet. L'AQPS a tiré les principaux faits saillants des statistiques de 2013.

  • On a déploré 1101 suicides en 2013, selon les données provisoires disponibles.
  • Après la baisse constatée au début des années 2000, le nombre de suicides stagne autour de 1100 par an depuis 2007, ce qui équivaut à une moyenne de 3 suicides par jour.
  • Le taux de suicide était de 13,3 par 100 000 personnes en 2013. Les données provisoires pour l’année 2013 montrent que la baisse du taux de suicide amorcée au début des années 2000 s’estomperait.
  • Pour l’année 2013, le suicide a fauché près de trois fois (2,8) plus de vies que l’ensemble des décès routiers au Québec.

Selon le genre

  • Le risque de suicide est 3,5 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes.
  • Les hommes représentent plus de trois quarts des suicides (855 hommes et 246 femmes en 2013).

Selon l’âge

  • Le taux de suicide augmente avec l’âge, atteint son maximum vers la cinquantaine et diminue par la suite.
  • En 2013, les hommes de 35-49 ans et de 50-64 ans ont connu le plus haut taux de suicide (taux respectifs de 32,5 par 100 000 et de 30,2 par 100 000).
  • Parmi les femmes, celles de 35-49 ans et celles de 50 à 64 ans sont les plus touchées (taux respectifs de 11 par 100 000 et de 9 par 100 000).
  • Les adolescents de 15 à 19 ans et les aînés de 65 ans et plus représentent les groupes les moins touchés :
    o taux des adolescents - gars et filles - en 2013 : 6,0 ;
    o taux des aînés - hommes et femmes - en 2013 : 12,5 .

Selon le lieu

  • Les taux de suicide connaissent des variations importantes d’une région à l’autre. Pour la période 2011-2013, trois régions sociosanitaires affichent un taux de suicide significativement plus élevé que pour l’ensemble du Québec : Abitibi-Témiscamingue, Mauricie Centre-du-Québec et Chaudière-Appalaches. Les régions de Montréal et de la Montérégie présentent pour leur part un taux significativement inférieur au reste du Québec.

Note : la comparaison des taux de suicide selon les régions sociosanitaires sur une période de trois années (2011 à 2013) permet d’atténuer les variations annuelles observées, en plus d’accroître la précision des estimations pour les régions où la taille de la population est plus petite.

Source : Légaré, G., Gagné, M., Perron, P.-A., Alix, C. (2016). La mortalité par suicide au Québec: 1981 à 2013. Mise à jour 2016. Institut national de santé publique du Québec, 16 pages.

Documentation complémentaire

La mortalité par suicide au Québec : 1981 à 2013 – Mise à jour 2016


L’Association québécoise de prévention du suicide réunit les organisations et les citoyens qui souhaitent voir diminuer significativement le nombre de décès par suicide au Québec.

Coordonnées :
1135, Grande Allée Ouest – bureau 230
Québec (Québec) G1S 1E7

Liens rapides

Diffusez le message

Commandez du matériel de sensibilisation à diffuser dans votre milieu. Commandez en ligne >>

Suivez-nous sur :

Gardez contact




Soutien financier de : Desjardins Sécurité financière

Réalisation : iXmédia et Zengo