English

Organisé par

En partenariat avec

Programmation

(Full English website will be ready soon)

Appel de communications

English-speaking participants

To submit a contribution, access your submitted contributions and view the results of the reviewing process: click here

Soumission de proposition :

Toutes les propositions doivent être soumises en ligne à : https://www.conftool.org/crise-uqam2020/ avant le 15 mai 2020, 18 h H.A.E.

Pour toute question sur le processus de soumission de communications ou si vous éprouvez des difficultés, veuillez communiquer avec :

Professeur Brian L. Mishara

Président, comités scientifique et organisateur, Congrès national en prévention du suicide Directeur, Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) Professeur au département de psychologie, UQAM conference@suicideprevention.ca - Téléphone : (+1) 514 987-4832 »

Présentations orales et par affiche

Nous vous invitons à soumettre un résumé (3000 caractères maximum) décrivant un travail de recherche original que vous souhaitez présenter par communication orale ou sous forme d’affiche au congrès. Les résumés peuvent être soumis en français ou en anglais. Ils doivent être présentés de manière claire et rédigés dans un langage soigné à des fins de publication.

Tous les résumés seront évalués par le comité scientifique. Les communications acceptées pour présentation orale seront réparties selon les thèmes des séances.

Symposiums et ateliers

La durée des symposiums est de 90 minutes, incluant la présentation de 4 à 6 communications et une période de discussion générale. Les propositions de symposium ou d’atelier doivent inclure le titre et le thème, un résumé et les objectifs, le contenu et le format (3000 caractères pour un symposium et 5000 caractères pour un atelier), la liste des présentateurs et le titre des communications, ainsi que le nom du ou des présidents de séance.

Toutes les propositions de symposium ou d’atelier seront évaluées par le comité scientifique. En plus de la proposition de symposium ou d’atelier, le résumé de chaque communication présentée dans le cadre d’un symposium ou d’un atelier doit être soumis en ligne par son présentateur.

Conférence de type « ted-talk »

Une conférence type TED-Talk a une durée de 18 minutes, suivies de 5 minutes de questions, dans une salle avec traduction simultanée.

Ces présentations se veulent des « propagatrices d’idées ». Elles se définissent par le pouvoir des idées pour changer le monde. Les conférences de type TED-Talk sont généralement présentées sans notes, de mémoire. IL NE S’AGIT PAS d’improvisation ! Au contraire, ce sont des présentations programmées et pratiquées avec soin, parfois pendant des mois. Dans le cadre du Congrès national en prévention du suicide, il sera permis d’utiliser un plan de présentation simple sur des cartes ou un ordinateur et de s’y référer pendant la conférence. Seules les illustrations absolument essentielles à la présentation seront permises en format PowerPoint. Les présentations PowerPoint habituelles, qui résument le contenu de la présentation, ne seront PAS ACCEPTÉES. Les conférences de type TED-Talk mettent l’emphase sur vous et votre présentation et toute illustration doit compléter votre propos, et non le répéter.

Quelques caractéristiques essentielles des conférences de type TED-Talk :

  • Elles ont une dimension fortement personnelle. La seule raison de donner une conférence de type TED-Talk est d’être passionné ou convaincu de quelque chose et de vouloir transmettre cette conviction à un auditoire. Votre sentiment d’avoir un but précis génère une énergie pour vous et pour les auditeurs.
  • Elles racontent le périple du présentateur, de l’ignorance initiale à la compréhension d’une vérité essentielle. Les auditeurs suivent ce périple pas à pas, en accompagnant le présentateur.
  • Elles sont concises. Puisqu’elles sont très courtes (entre 5 et 18 minutes), les conférenciers TED font à l’avance le difficile travail de couper toute idée qui n’est pas directement liée à ce qu’on souhaite présenter. Idéalement, chaque mot de la présentation compte — ce qui est très différent des présentations publiques auxquelles la plupart d’entre nous sommes habitués !

Les propositions de conférences de type TED-Talk doivent prendre la forme d’un résumé succinct de votre présentation. Il ne s’agit pas de mentionner ce dont vous prévoyez parler. La proposition doit être une mini version de votre présentation.

Concours : Ma thèse en 180 secondes

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet à des étudiant(e)s au doctorat de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire diversifié. Chaque étudiant(e) doit faire, en 3 minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. L’objectif est de transmettre votre passion pour vos recherches tout en informant de manière juste et créative.

Vous devez présenter votre sujet de recherche et expliquer les concepts ou les idées dans un langage accessible. Démontrez votre passion pour votre sujet de recherche!

Vous avez droit à une (1) diapositive non animée pour illustrer vos propos. Assurez-vous que votre présentation respecte la durée maximale de 180 secondes, puisqu’aucun dépassement de temps ne sera permis.

Des prix seront accordés aux meilleures présentations. Le premier prix est un iPad.

Thèmes:

  • Adolescents
  • Aide médicale à mourir
  • Armée
  • Arts, littérature, cinéma et théâtre
  • Aspects sociaux
  • Biochimie
  • Comportements d’automutilation non suicidaire
  • Concepts diagnostiques et nomenclatures
  • Dépression et anxiété
  • Droit et éthique
  • Endeuillés par suicide
  • Enfants
  • Enjeux méthodologiques
  • Épidémiologie
  • Ethique
  • Ethnicité et culture
  • Évaluation du risque
  • Expérience vécue
  • Facteurs de protection et résilience
  • Facteurs psychologiques
  • Génétique
  • Genre
  • Intervention de crise
  • Médias
  • Migration et minorités
  • Milieu de travail
  • Neurologie
  • Nouvelles technologies
  • Orientation sexuelle
  • Postvention
  • Premiers nations et Inuit
  • Premiers répondants (policiers, ambulanciers)
  • Programmes éducatifs
  • Programmes scolaires
  • Programmes communautaires
  • Psychopharmacologie
  • Psychothérapie
  • Religion et philosophie
  • Restriction de l’accès aux moyens létaux
  • Schizophrénie et troubles psychotiques
  • Services d’assistance et d’écoute
  • Stratégies nationales et provinciales
  • Stress post-traumatique
  • Théories du suicide
  • Toxicomanie et dépendance
  • Troubles de la personnalité
  • Vieillissement et personnes âgées

Comité scientifique

Président: Brian MISHARA, Ph.D., Directeur, Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie, Professeur, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal

  • Cécile BARDON, PhD — Professeure, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal
  • Yvonne BERGMANS, PhD — Hôpital St. Michael’s et Université de Toronto
  • Allison CRAWFORD, MD – Professeure associée de psychiatrie, Université de Toronto et directrice, Northern Psychiatric Outreach Program and Telepsychiatry du Centre for Addiction and Mental Health
  • Luc DARGIS — Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE)
  • Christine GENEST, PhD — professeure, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal
  • Brian GREENFIELD, MD – psychiatre, Hôpital de Montréal pour enfants et Université McGill
  • Simon HATCHER, MD – Département de psychiatrie et Institut de recherche sur le cerveau, Université d’Ottawa
  • Réal LABELLE, PhD — Professeur, Département de psychologie, UQAM et professeur associé de psychiatrie, Université de Montréal
  • Pascale LEVESQUE, PhD — épidémiologiste, Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
  • Mélanie REMBERT — Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA), Université Laval
  • Rosemary RICCIARDELLI, PhD – Professeure associée, Memorial University
  • Françoise ROY — consultante en développement de compétences
  • Rebecca SANFORD, PhD — chargée de cours, Faculté d’éducation et de travail social, Thomson Rivers University et expérience vécue
  • Monique SEGUIN, PhD — Professeure, Université du Québec en Outaouais et chercheuse, Groupe McGill d’études sur le suicide
  • Mark SINYOR, MD, Sunnybrook Health Sciences Centre
  • Michel TOUSIGNANT, PhD — Professeur associé, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal
  • Jennifer WHITE, PhD — Professeure, School of Child and Youth Care, University of Victoria

DATES À RETENIR

Date limite pour l’envoi des propositions : 15 mai 2020, 18 h H.A.E.
Date limite pour les tarifs préférentiels d’inscription anticipée : 31 août 2020
Date limite pour les tarifs d’inscription régulière : 21 octobre 2020
Début des inscriptions sur place : 28 octobre 2020

Frais d’inscription

Tous les présentateurs doivent acquitter les frais d’inscription pour que leur contribution soit incluse dans le programme.

Séances par affiche

Considérant le nombre élevé de résumés attendus, il est possible que certaines communications soient sélectionnées pour être présentées dans le cadre des séances par affiche.

© 1997-2019 Association québécoise de prévention du suicide. Tous droits réservés.

Réalisation: iXmédia