Postvention

Nouveau programme de postvention

Le Programme de postvention : être prêt à agir à la suite d’un suicide est proposé aux milieux qui ont vécu un décès par suicide ou qui souhaitent se préparer à un tel événement.

Ce qu’est la postvention

La postvention correspond à l’ensemble des interventions déployées après un suicide dans le milieu dans lequel le suicide a eu lieu ou dans les milieux qui étaient fréquentés par la personne décédée.

Elle a pour objectifs de :

  • diminuer les risques d’effet d’entraînement dans le milieu;
  • diminuer la souffrance des individus;
  • augmenter le sentiment de sécurité dans le milieu;
  • renforcer la capacité des individus à faire face à l’adversité;
  • favoriser un retour au fonctionnement normal du milieu.

Le programme 2020 : ajusté aux nouvelles réalités

Le nouveau Programme de postvention : être prêt à agir à la suite d’un suicide (2020) s’adresse aux institutions et aux organismes qui offrent des services de postvention ou qui sont interpellés à intervenir à la suite d’un suicide. Il s’adresse également aux établissements ou aux administrateurs de différents milieux scolaires (secondaire, collégial et universitaire), milieux de travail ou milieux de vie (centre jeunesse, communauté, etc.), qui souhaitent se préparer et agir adéquatement pour limiter les impacts d’un tel geste.

Rédigé par Monique Séguin, Françoise Roy et Tania Boilar, en collaboration avec l’Association québécoise de prévention du suicide et le Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec, le programme 2020 est inspiré d’un programme élaboré au Québec en 20041. Cette première mouture a été utilisée par des milieux touchés par un suicide, mais aussi par des organisations qui ont dû gérer les impacts de différents types d’événements, comme une fusillade ou un décès accidentel.

Le programme 2020 s’adapte aux nouvelles réalités de la société québécoise, telle que l’utilisation des médias sociaux, et présente les interventions à privilégier ou à proscrire en fonction de l’avancement important des connaissances expérientielles et scientifiques. Caractérisé par le déploiement de plusieurs actions simultanées, il propose une planification d’interventions qui permettent d’agir sur les impacts d’un suicide au niveau des individus et du milieu.

Les recommandations et orientations du programme s’appuient sur:

  • une revue rigoureuse de la littérature scientifique et de la littérature grise (documentation non publiée);
  • une analyse de besoins, via des groupes de discussion avec des utilisateurs du programme (intervenants internes ou externes des milieux touchés ou responsables d'implantation);
  • un inventaire des actions de postvention et une stratégie de consensus d’experts (méthode Delphi);
  • une recension de l’offre de services en matière de postvention par les centres de prévention du suicide au Québec et des outils ou programmes utilisés ou développés par ces derniers ou par le milieu scolaire.

Aperçu du contenu

  • littérature sur les impacts d’un suicide;
  • description des trois sous-groupes auprès desquels des interventions sont proposées;
  • 4 phases séquentielles d’intervention qui s’échelonnent au-delà de la période de choc créée par l’événement;
  • 10 mesures à mettre en place afin d’éviter l’effet d’entraînement et favoriser un retour au fonctionnement habituel;
  • actions recommandées pour chacune des mesures;
  • tâches préalables et outils permettant de soutenir les actions proposées.

Partenaire financier

Le nouveau Programme de postvention : être prêt à agir à la suite d’un suicide est financé par le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021.

Appuis

Le programme est appuyé par :

  • le ministère de la Santé et des Services sociaux
  • la Fédération des cégeps
  • la Fédération des commissions scolaires du Québec

Renseignements généraux

sdevaux@aqps.info ou 418 614-5909 p.38


1 Programme de postvention : stratégies d’intervention à la suite d’un suicide, réalisé en 2004 par Séguin, Roy, Bouchard, Gallagher, Raymond, Gravel et Boyer.

L’Association québécoise de prévention du suicide réunit les organisations et les citoyens qui souhaitent voir diminuer significativement le nombre de décès par suicide au Québec.

Coordonnées :
1135, Grande Allée Ouest – bureau 230
Québec (Québec) G1S 1E7

Liens rapides

Diffusez le message

Commandez du matériel de sensibilisation à diffuser dans votre milieu. Commandez en ligne >>

Suivez-nous sur :

Gardez contact




Soutien financier de : Desjardins Sécurité financière

Réalisation : iXmédia et Zengo