Semaine nationale de prévention du suicide. Du 5 au 11 février 2012

« Revenir aux nouvelles

31 janvier 2019

Plus récentes statistiques sur le suicide (2016) de l'INSPQ

L'Institut national de santé publique, en collaboration avec le bureau du coroner en chef, rend publiques les plus récentes statistiques sur le suicide, soit celles de 2016. 

Selon ces données, encore près de 3 personnes s'enlèvent la vie chaque jour au Québec, même s'il y a eu 104 suicides de moins en 2016 qu'en 2015.

Rapport complet

Voici les faits saillants

  • Le taux de suicide était de 12,1 par 100 000 personnes en 2016.
  • Les données provisoires pour l’année 2016 montrent que la baisse du taux de suicide, amorcée au début du siècle, s’est atténuée au cours des dernières années, mais la tendance semble encore légèrement en baisse principalement chez les hommes.
  • 1 046 suicides ont été enregistrés en 2016, selon les données provisoires disponibles.

Selon le genre :

  • Le taux de suicide est 3 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes.
  • En 2016, le taux ajusté de suicide selon le sexe démontre deux réalités distinctes alors que le taux des hommes est de 18,6 pour 100 000 (803 décès masculins) et celui des femmes est de 5,7 pour 100 000 (243 décès féminins).
  • Le taux de suicide chez les femmes semble stable depuis une dizaine d’années. 

Selon le milieu :

  • Les milieux matériellement et socialement défavorisés sont associés à un taux accru de suicide. 

Selon l'âge :

  • Le taux de suicide augmente avec l’âge, il atteint son maximum entre 50 et 64 ans et diminue par la suite.
  • Après avoir subi la plus importante diminution du taux de suicide chez les hommes, les jeunes âgés entre 15 et 19 ans ont un taux de suicide relativement stable depuis une dizaine d’années.
  • Chez les hommes âgés entre 20 et 49 ans, la diminution du taux de suicide entamée au début des années 2000 semble se poursuivre.
  • Depuis 2015, le taux de suicide le plus élevé est observé chez les hommes âgés de 50 à 64 ans. Ce taux semble stable depuis plusieurs années.
  • Les hommes âgés de 50 à 64 ans présentent le taux de suicide le plus élevé de la province de Québec selon les données de 2014 à 2016. À l'inverse, les jeunes âgés de 15 à 19 ans et de 10 à 14 ans affichent les taux les plus faibles.
  • Pour les femmes, le taux de suicide le plus élevé est observé, comme pour les hommes, auprès des 50 à 64 ans.
  • En 2013-2015, le suicide représentait près du tiers des décès pour les hommes de 15 à 34 ans, alors que pour les femmes, cette proportion était d'environ 20% pour la même période.

Selon le lieu 

  • Les taux de suicide connaissent des variations importantes d’une région à l’autre.
  • Les taux de suicide chez les hommes sont significativement plus élevés que ceux du reste de la province de Québec pour le Nunavik, l’Abitibi-Témiscamingue, Chaudière-Appalaches et Mauricie et du Centre-du-Québec.
  • Les régions de Montréal et de Laval ont pour leur part un taux significativement inférieur au reste du Québec, chez les deux sexes réunis. 

Rapport complet

Source : Levesque, P., Pelletier, É. & Perron, P. A. (2019). Le suicide au Québec : 1981 à 2016 — Mise à jour 2019. Québec, Bureau d’information et d’études en santé des populations, Institut national de santé publique du Québec. 25 pages.

Documentation complémentaire

Faits saillants sur le suicide au Québec - INSPQ 2019


L’Association québécoise de prévention du suicide réunit les organisations et les citoyens qui souhaitent voir diminuer significativement le nombre de décès par suicide au Québec.

Coordonnées :
1135, Grande Allée Ouest – bureau 230
Québec (Québec) G1S 1E7

Liens rapides

Diffusez le message

Commandez du matériel de sensibilisation à diffuser dans votre milieu. Commandez en ligne >>

Suivez-nous sur :

Gardez contact




Soutien financier de : Desjardins Sécurité financière

Réalisation : iXmédia et Zengo